Hier soir, j’ai fait un rêve avec cinq personnages importants. J’étais au café Procope à Paris, en train de lire un journal à la terrasse. Mais les personnages ont interrompu ma concentration chaque minute avec leurs entretiens extraordinaires. (Last night, I had a dream involving five important people. I was at the Procope Café in Paris, in the middle of reading a paper on the balcony. But these people continuously interrupted my concentration with their conversations.)

Au début, à dix heures du matin, j’écouté deux hommes assis à une table proche de la mienne. J’ai reconnu immédiatement Georges-Jacques Danton et Maximilien Robespierre, qui étaient plongés dans une vive discussion. Robespierre portait des vêtements élégants et de bon goût, et Danton portait une perruque courbée. La discussion était comme ça: (At ten o'clock I heard two men at the table next to mine. I quickly recognized Danton and Robespierre, who were in a heated discussion. Robespierre was wearing very elegant clothing of good taste, while Danton sported a crooked wig. Their discussion went like this:)

"Avez-vous faim, monsieur?" Danton demande à Robespierre, "Ce café a la meilleure nouriture." Danton mange un peu de foie.("Are you hungry, sir?" Danton asked of Robespierre, "this place has the best food." Danton eats a bit of liver.)

"Non, je n’ai pas faim," dit Robespierre. Danton n’etait pas surpris, parce qu’il sait que cet homme ne mange jamais. "Qu’est-ce que vous voulez, Danton?" il demande, "Nous ne sommes pas ici pour manger." (No, I'm not hungry," he said. Danton wasn't surprised since this man never ate. "What do you want, Danton?" he demands, "We're not here to eat.")

"Je voudrais beaucoup de choses. Premièrement, je dois dire que je n’aime pas votre Terreur. Je crois que tous les hommes ont des droits. Les droits de presse, de vote, et de parole. Tous les hommes sont égaux," dit Danton. Il lance les bras en l'air pour l’effet dramatique. Sa perruque tombe sur le plancher. ("I would like to say a lot of things. First of all, I must say I don't care for your style of governing. I believe that every man has his rights. Freedom of press, vote, and speech. All men are equal," Danton said. He threw his arms in the air for emphasis. His wig fell to the floor.)

"Je protège le peuple de France," Robespierre dit, très tranquille. ("I am only protecting the people of France," Robespierre responded calmly.)

"Non!" crie Danton, "Le peuple a peur de vous! Si un homme dit un mt de travers, vous le guillotinez! Ce n’est pas de la protection! <Montez ma tête au peuple! Elle en vaut bien la peine!” (5 Avril, 1794).>> Danton se leve et il marche hors de vue. Robespierre regarde la table fixement pour quelques minutes, et puis, il part.

Donc, j’ai lu le journal pendant deux minutes, mais j’ai entendu une voix très célébre. J’ai reconnu Napoléon Bonaparte, le petit caporal, qui s’assoirait à la table à côté de la mienne. Dans cinq minutes, le Colonel Hyacinthe Chabert et son ex-épouse, la nouvelle Comtesse Ferraud, arriveronts. Napoléon portait son uniforme militaire, avec son main à l’intérieur de son manteau (bien sûr). Rose portait une belle jupe, et le Colonel portait les vêtements nouveaux mais très sombres. Ils ont commence à parler; la discussion était comme ça:

"Rose, j’ai besoin d’argent pour vivre," dit Chabert. "Sans mon nom, je ne suis personne. Je n’ai rien." Chabert ne regarde pas les personnes avec lui. "Tu as un nom, mon fils," Napoléon dit à Chabert. "Je t’ai donné le nom parce que tu le mérite. Je ne suis pas l’empereur, mais le peuple de la France se rappelle le mérite!"

"Non," dit Chabert, "La France a oublié le mérite. Mais elle se rappelle l’Empereur Napoléon, qu’elle déteste. J’ai reçu mon nom sous Napoléon, mon père, qui n’existe plus dans les yeux du peuple. Maintenant, l’argent est le plus important. L’argent et pouvoir! > J’étais un soldat de la Révolution, et je crois que le peuple a besoin d’une Révolution encore."

"Je suis d’accord avec la Restoration," la Comtesse Ferraud dit. Elle boit un peu de thé. "J’ai toute les choses aujourd’hui; mes enfants, mon mari, l’argent, un nom."

"Mais vous n’avez pas le mérite, Comtesse," dit Napoléon.

Tout compte fait, c’était la fin de mon rêve. Je me suis levée, et j’ai écrit tous les mots dont je me suis rappelée. Mon rêve est le seul endroit où Danton, Robespierre, Napoléon, Chabert, et la Comtesse Ferraud pourraient parler ensemble.

This was a writing assignment for French 342 at Hope College.
Written by kaytay under her French alias of "Claire"
on March 5, 2001.

Log in or register to write something here or to contact authors.